Théâtre de l'AGORA

AGORA : Place publique, lieu où se font des rencontres, où naissent des débats

Les pièces

Le serment d'Hypolite

affiche 2016
Comédie irrévérentieuse mêlée de chants
de Jean-Pierre Drouin - Musique de Benoît Urbain
Mise en scène de Jean-Pierre Drouin
Décor : ARILUS - Costumes : GENIA
Lumères : Philippe Frich
Avec: Jean-PierreDrouin,DavidJouteur, Jérôme Ragon,
Léonor Stirman et Agnès Yver

 
 
Un jeune médecin, Hypolite-Geoffroy Verdublaze cherche à rentabiliser à tout prix l’investissement qu’il a fait pour ouvrir son cabinet. Mais les journées ne font que vingt quatre heures... Notre personnage, entre l’Abbé Pierre et Ravachol, poussé par son désir de réussite sociale, va trouver des stratagèmes très illicites pour arriver à ses fins...
Situations farfelues, immorales et burlesques...
Chaque personnage a sa vérité, sa justification, qui ne justifie pas souvent la vérité des autres...
Des turpitudes enveloppées de la musique originale de Benoît Urbain... Que l’on peut comparer au papier cadeau qui « rend belle la vie » ....
Note de l’Auteur-Metteur en scène L’apparente légèreté dans le propos n’implique pas inéluctablement une recherche de temps de cerveau humain disponible pour l’ingestion de trivialités débilitantes.
« Le serment d’Hypolite » est une comédie légère, pour « tout publics », qui ne s’embarrasse pas de bonnes pensées pouvant nous faire croire à une pro- fonde bonté inhérente à chaque être humain. Ici, tout le monde est « méchant ». Le personnage d’Hypolite-Geoffroy Verdublaze, médecin peu recommandable, rencontre à travers ses potentielles victimes des individus dont la perfidie l’amènera à sa perte. Peut-on parler de pessimisme ?
Non... Bien sûr, puisqu’au final, tout rentrera dans l’ordre. Et l’arrestation de l’aigrefin mettra en exergue la nécessité d’une organisation sociale juste et forte.