Théâtre de l'AGORA

AGORA : Place publique, lieu où se font des rencontres, où naissent des débats

Presse

Lachy Théâtre à la ferme

lunion050808

Les comédiens du théâtre de l'Agora étaient samedi soir dans la ferme de Roger Charpentier à Lachy.
Un chariot théâtre, un grand plateau mobile qui constitue une grande scène, en trois heures le décor est planté et un hangar transformé en un lieu théâtral.
150 spectateurs
Au programme ce soir-là, « Le doux chant du Mississippi », une pièce rondement menée signée Jean-Pierre Drouin, fort applaudi par 150 spectateurs venus de Barbonne, Charleville, Sézanne.
Le public a également apprécié les acteurs Arnaud Jules, Alexis Perret, Stéphanie Ruaux et Agnès Yver.
Cette pièce « le doux chant du Mississippi » jouée et chantée se passe en juin 1858. Hervé, compositeur célèbre, chemine avec sa troupe vers Marseille où l'attend le succès.
À Romorantin, il assiste par hasard à une représentation théâtrale où se joue « le compositeur toqué », œuvre de M. Hervé.
Il intervient alors dans le spectacle. Il présente avec sa troupe « la fine fleur de l'Andalousie puis la Belle Espagnole ».
La comédie a bien diverti le public samedi soir à Lachy, à entendre les rires et les applaudissements. Le talent des comédiens a fait ses preuves, eux dont l'ambition est d'être toujours très proche et d'enthousiasmer le public.
Ils se produiront dans les villages environnants, samedi à La Chapelle-Lasson puis Courgivaux.

Publié dans le journal L'Union le mardi 05 août 2008

Esternay / Animations culturelles dans les villages Du théâtre dans une grange

lunion210710

Jean Pierre Drouin, metteur en scène du théâtre de l'agora, réussi comme toujours à mêler l'humour dans un contexte dramatique. C'était à Esternay vendredi soir.
43 personnes ont pris places dans la grange de M. Gerraerts. Certaines personnes sont venues de Bagneux, curieux d'admirer le travail de leur collègue. la pièce Le grincement de la girouette sera jouée le vendredi 23 juillet à Broussy-le-Petit, le 24 juillet à Corrobert, le 30 juillet à Gaye. Chaque week-end, une date est prévue jusqu'au 28 août. Renseignements, au 03-26-80-41-15.

Publié dans le Journal L'Union le mercredi 21 juillet 2010

La rentrée mise en scène par les élèves

lunion300607

C'est l'aboutissement d'un projet mené sur un semestre, les élèves de 6e A du collège de la Brie Champenoise ont présenté devant un public venu nombreux le résultat de leur travail intitulé « La rentrée ».
Souvenirs du premier jour de classe, poèmes de Prévert et séquence en anglais constituaient la trame de ce spectacle élaboré sous la houlette de Mme Lanoy et de Mlle Lefevre avec le concours précieux de Jean-Pierre Drouin du théâtre de l'Agora.
L'établissement, l'Inspection Académique, le Conseil Général et différents partenaires ont par leur soutien permis la réalisation de cette action qui s'inscrivait dans le cadre des classes dites PAC (Projet d'Activité Culturelle).

Publié dans le journal L'Union le samedi 30 juin 2007

Sur RCF radio l’Epine

lunionradiolepine

Sur RCF radio l’Epine, Louis-Michel Bordes recevra mercredi 18 juillet, Jean-Pierre Drouin, metteur en scène qui évoquera le théâtre de l’Agora (théâtre à la ferme) et en donnera les différentes dates. Il parlera de leur nouvelle pièce : « Pas de nouvelles de l’agent Pi ».
Emission à 8 heures sur la bande FM 99.2. Rediffusion à 12 h 15.

Publié dans le journal L'Union le mardi 17 juillet 2007

Broussy-le-Grand Le théâtre à la ferme

lunion020807

Une fois de plus le théâtre de l'Agora a conquis son public. Comme toujours Jean-Pierre Drouin a fait montre d'une imagination fertile et sa dernière création « Pas de nouvelles de l'agent 007 » en est une preuve de plus.
Sur un fond de crise alimentaire se greffent une crise économique, des réseaux d'espionnage… pour découvrir un secret…
C'est une pièce pleine de poésie, de drôleries, de rebondissements inattendus, de clins d'œil à certains faits d'actualité, servie par quatre acteurs de talent qui sont aussi chanteurs, danseurs, mimes… le tout, plein de charme et d'énergie.
Une touche de cocasserie supplémentaire est apportée par un élément de décor animé… mais chut !
C'est sous des applaudissements mérités que Jean-Pierre Drouin auteur, acteur, metteur en scène, Agnès Yver, Hervé Caradec et Stéphanie Ruaux, sans oublier le musicien Arnaud Jules ont quitté la scène pour venir dialoguer avec les spectateurs.
Telle Molière et ses « tréteaux », la troupe de l'Agora continue à s'installer dans les granges des villages pour le plus grand bonheur des spectateurs.

Publié dans le journal L'Union le jeudi 02 août 2007

Recherche agent 007 dans le Sud-Ouest marnais

lunion070807

Le théâtre à la ferme revient avec l'été. C'est la 13e édition du théâtre de l'Agora.
Jean-Pierre Drouin, metteur en scène, décide en 1995 de s'inviter chez les gens, montrer un spectacle et le présenter dans les communes qui désirent l'accueillir avec sa troupe. Un hangar comme salle de spectacle devient pour un soir un lieu théâtral et très chaleureux.
Et ce week-end, la troupe de comédiens de l'Agora était à la ferme d'Olivier Girardin aux Epées à Lachy.
Ils présentaient « Pas de nouvelles de l'agent 007 », une comédie musicale, d'espionnage fantaisiste, loufoque, économique et sociale de Jean-Pierre Drouin, avec Hervé Caradec, Stéphanie Ruaux, Agnès Yver, sans oublier le « facteur » et excellent musicien Arnaud Jules ainsi que Philippe Frich aux lumières.
Et Ginette !
L'histoire se déroule sur un fond de crise alimentaire, guerre économique qui prend une ampleur telle que chaque état accentue la pression par le renseignement, l'espionnage et les services secrets.
Problème alimentaro-industriel, « c'est le Blé spontané », blé qui à des propriétés extraordinaires.
Une pièce pleine de poésie, interprétée et chantée par cinq comédiens avec de très beaux décors de Jean-Pierre Vandenberghe et Stoja. N'oublions pas, dans ce décor, Ginette une superbe vache !
Ce magnifique spectacle était suivi par une centaine de personnes de Lachy mais aussi de villages environnants Sézanne, Barbonne, Charleville qui n'ont pas regretté pour un soir d'avoir délaissé leur poste de télévision. A l'issue du spectacle, le comité des fêtes de Lachy a accueilli les spectateurs autour d'une buvette pour leur offrir des pâtisseries.
Une belle soirée réussie et appréciée de tous à entendre les applaudissements et les commentaires des spectateurs à leur sortie.
Prochaine représentation du théâtre à la ferme : vendredi 10 août à 21 heures à La Chapelle-Lasson.

Publié dans le journal L'Union le mardi 07 août 2007

Gaye La troupe de l'Agora a séduit

La troupe de l'Agora a remporté un beau succès pour sa première venue à Gaye.
Quelques 130 personnes ont investi le hangar de Bernard Seurat, mis à disposition pour une représentation d'un soir. Les amateurs de pièces fantaisistes n'ont certes pas été déçus puisque, du décor jusqu'à la mise en scène, tout a été mis en œuvre pour jouer de la situation.
Entrecoupée de quelques chansonnettes très champêtres, cette comédie a soulevé avec dérision des sujets qui nous préoccupent.

Publié dans le journal L'Union le jeudi 09 août 2007

Le Sud Ouest marnais à la recherche de l'agent 00Pi

lunion010907

DEPUIS le début de l'été, qui a pu se procurer des nouvelles de l'agent 00? ? Peut-être les habitants d'Escardes, de Joiselle ou bien de Lachy, communes au sein desquelles s'est produit le théâtre de l'Agora avec sa pièce « Pas de nouvelles de l'agent 00? ».
« Chaque année, nous avons de plus en plus de personnes qui viennent voir notre spectacle, on est même attendu dans les villages. C'est un peu notre festival d'Avignon », explique Jean-Pierre Drouin, metteur en scène et comédien.
Cela fait maintenant plus de 10 ans que le théâtre de l'Agora, aussi appelé théâtre à la ferme, s'invite chaque été dans une quinzaine de villages du Sud-Ouest marnais pour présenter son spectacle.
Le temps d'un soir un hangar agricole se transforme en salle de spectacle : « On vient en début d'après-midi pour monter la scène. Les comités des fêtes, les communes et les agriculteurs s'arrangent pour nous trouver des locaux, parfois on joue dans un hangar puis l'année d'après on en fait un autre : ça tourne », indique Agnès Yver, comédienne du théâtre de l'Agora.
Des spectateurs plus nombreux
« On ne vient pas apporter la culture dans les villages, les gens l'ont déjà. Ce que l'on veut avant tout c'est qu'un maximum de personnes puissent venir au théâtre, qu'ils se divertissent et passent une soirée conviviale et enrichissante car… on ressort toujours plus intelligent du théâtre », explique le metteur en scène.
Et les habitants des différents villages semblent avoir adopté la même philosophie : « au début lorsqu'il y avait trente spectateurs nous étions contents, se souvient Agnès Yver. Aujourd'hui, nous avons en moyenne 60 personnes par soir. À Courgivaux, La Chapelle Lasson ou Lachy, nous avons eu plus de cent spectateurs. »
Si le public est plus nombreux, il y a aussi plus de communes qui accueillent le théâtre à la ferme : « Nous avons commencé à cinq villages, cette année il y en a quinze, soit un de plus que l'été dernier : la commune de Gaye nous a contactés pour que l'on vienne avec notre spectacle. On est très content lorsqu'on nous demande de nous produire, maintenant seul le nombre de week-end peut nous limiter ! ».
Enfin il existe aussi des fidèles de l'Agora : « Nous avons un système d'adhésion, pour tenir au courant les gens qui sont au rendez-vous chaque année. Ça leur permet aussi d'obtenir des places à tarif réduit. Ils sont plus de deux cents », ajoute Agnès Yver.
Toute l'année
Et les comédiens ne perdent pas de temps pour chercher à plaire à leur public : « Nous sommes déjà en train de réfléchir à notre prochaine pièce. Nous regardons si elle est jouable : le nombre de comédiens, le budget, son intérêt. »
Les répétitions commencent en avril jusqu'à fin juin à Escardes. C'est aussi à ce moment qu'Arnaud Jules intervient, « il crée la musique car la pièce est un spectacle chanté. »
L'hiver la troupe ne prend pas de repos : après le théâtre à la ferme, une mini tournée en salle à lieu dans des théâtres à la Chapelle Saint-Luc, Mourmelon ou encore Saint-Dizier : « nous rejouons la pièce de l'été ou celle de l'année passée. »
Mais pour l'heure place au spectacle : l'agent 00? sera ce soir à Vauchamps… Pour ceux qui n'auraient pas encore eu l'occasion de voir la comédie d'espionnage c'est le moment.
Lucille Pestre
La pièce « Pas de nouvelles de l'agent 00? », sera jouée ce soir à Vauchamps. Tarif 12 € pour les adultes, 10 € pour les adhérents, 6 € pour les 12 à 16 ans. Prochaines représentations : vendredi 7 à Baulne-en-Brie et samedi 8 à Morsains.

lunion010907b

Publié dans le journal L'Union le samedi 01 septembre 2007

BAZANCOURT

Théâtre de l'agora
Le service culturel et associations de Bazancourt, convie les amateurs de théâtre à venir assister, samedi 13 octobre, salle Michel-Prévoteau à partir de 20 h 30, à une pièce d'Eugène Labiche.
Interprétée par le théâtre de l'agora, la pièce en un acte avec chants s'intitule « Les suites d'un premier lit ».

Publié dans le journal L'Union  le vendredi 05 octobre 2007

Le théâtre de l'Agora passe de la ferme au prétoire

lunion150109

Le théâtre de l'Agora, installé depuis plus de vingt ans à Escardes, c'est Jean-Pierre Drouin et Agnès Yver qui sillonnent les routes du Sud-ouest marnais tous les étés.
Dans leur camionnette, se trouvent décors, instruments de musique et costumes pour se produire sur des planches éphémères.
Ils ont choisi de pratiquer leur art dans des granges et exploitations agricoles. Cet été, ce ne sont pas moins de seize représentations qui ont eu lieu.
Une histoire d'opérettes
C'est dans un tout autre décor qu'ils vont jouer leur « doux chant du Mississipi ».
C'est en effet sur les planches du Prétoire de Sézanne qu'ils vont se produire ces vendredi et samedi.
Cette pièce, dont le cœur est composé de trois petites opérettes du compositeur Hervé, a été écrite et mise en scène par Jean-Pierre Drouin.
« Comédie loufoque »
L'histoire se déroule en juin 1858. Hervé, compositeur déjà connu, chemine avec sa troupe vers Marseille, pour une tournée où l'attend le succès. A Romorantin, il assiste par hasard à une représentation théâtrale où se joue « Le compositeur toqué », une œuvre d'Hervé. Mais on ne lui a pas payé de droits d'auteur ! Il intervient alors dans le spectacle.
Avec sa troupe, il présente « La belle Espagnole », qu'il vient de créer à Paris, puis « La fine fleur de l'Andalousie » une excentricité musicale…
Si Jean-Pierre Drouin qualifie cette pièce « d'asphyxie lyrique et décoiffante », Agnès Yver parle d'une « comédie légère, rigolote et loufoque ».
Le prétoire : « Plus confortable »
Vendredi et samedi, ils seront cinq sur la scène du Prétoire.
Selon Agnès Yver, « jouer dans des granges ou au Prétoire, cela n'a rien à voir et tout à voir en même temps ! Si dans les deux cas il s'agit avant tout de soirée de détente, les représentations à la ferme sont des aventures ouvertes, alors qu'au Prétoire de Sézanne, c'est plus conventionnel et les conditions sont forcément plus confortables ! »
Ces deux soirées permettront à ceux qui n'ont pu la voir cet été d'apprécier cette pièce.
Car selon Jean-Pierre Drouin, « de nombreuses personnes viennent et reviennent au cours des tournées d'été ».
Preuve que c'est possible de faire connaître et apprécier le théâtre à la campagne.
La recette Jean-Pierre Drouin :
« Nous prenons plaisir à faire ce que nous faisons, et notre public prend plaisir à venir nous voir. » Simple non ?
Représentations au Prétoire à Sézanne le vendredi 16 Janvier et le samedi 17 Janvier à 20 h 30. Réservations auprès du théâtre de l'Agora au 03.26.80.41.15.

Publié dans le journal L'Union le jeudi 15 janvier 2009